Le Traquet motteux, ce grand voyageur

© Aurélien AUDEVARD

+ A A -

LPO

En cette fin d’automne, peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir l’un des derniers Traquets motteux retardataires en halte migratoire. Comme nombre de migrateurs, ce grand voyageur, friand d’insectes au sol (surtout de criquets) et de petits mollusques, rejoint les régions plus chaudes pour y passer la mauvaise saison.

Cette espèce vivant dans les grandes zones montagneuses d’Europe y compris les régions froides de la Norvège et de la Russie regagne les régions sub-sahariennes en hiver. Certains font même le trajet au départ d’Amérique du nord, ce qui fait d’eux les seuls oiseaux terrestres capables de faire un trajet de 30 000 km chaque année, entre l’Alaska et l’Afrique de l’Ouest. Ils traversent alors d’une seule traite les 3 000 km au-dessus de l’Atlantique Nord, passent des cols de 3 000 m d’altitude et peuvent effectuer des étapes record de 850 km en une seule journée : quelle endurance !

Notre partenaire

SDG

LPO, Agir pour la Biodiversité

https://www.lpo.fr/