l'épervier, chasseur voltigeur

Markus Varesvuo / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Ce 18 avril, en levant le nez, vous pourrez observer dans le ciel les hirondelles nouvellement revenues ainsi qu'un petit rapace en costume gris rayé et aux ailes taillées en V. Le voici qui plonge sur l’une d’entre elle. Manqué ! Si l’hirondelle est un as de la voltige, l'épervier, volant si bas que l'on distingue presque chacune de ses plumes, est l’un des seuls à pouvoir l’attraper en vol, comptant sur l'effet de surprise. Migrateurs dans le nord de l’Europe, ils sont résidents dans le sud de leur aire de répartition et se font remarquer en ce moment avec leurs attaques répétées sur le petit passereau. Cette fois-ci, l’hirondelle ne s’est pas fait prendre et s’est rebellée avant de prendre la fuite. Et l’épervier s’en retourne épier à l’abri des maisons pour une prochaine attaque.