Les dessous de la dominance féminine des makis catta

Cyril Ruoso / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Chez de nombreuses espèces animales ce sont les mâles qui dominent. Mais chez les makis cattas, ce sont les femelles qui tiennent les rennes du pouvoir comme l’avait découvert la primatologue Alison Jolly à une époque où la révolution féministe battait son plein en Occident. Contrairement aux babouins, aux gorilles, aux cerfs et bien d’autres espèces, il n’existe pas de dimorphisme sexuel. Les femelles maki catta n’ont aucun avantage de taille ou d’accessoire. Le processus sous jacent à cette dominance (doublée d'aggressivité) restait un mystère. La publication d’une étude ce 15 mai montre que ces femelles ont des taux bien plus élevé de testostérone que celui mesuré chez d’autres lémuriens aux mœurs plus ‘égalitaires’. La dominance serait ainsi pilotée par l’hormone. Source : Scientific Reports