les perroquets rejoignent le club très fermé des bricoleurs

© Konrad Wothe / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Les capacités cognitives des perroquets sont souvent associées avec leurs habilités langagières suite notamment aux études menées sur Alex, un perroquet gris du Gabon. Mais si l’intelligence de ces oiseaux ne faisait pas de doute dans le milieu éthologique, personne n’avait encore vu de perroquet utiliser d’outils. C’est désormais chose faite, en ce 1er janvier et le vaza noir a rejoint les grands singes et les corvidés connus pour le nombre importants d’outils fabriqués et utilisés. C’est à l’université de York et de Saint-Andrews au Royaume Unis que les chercheurs ont observé ce comportement chez dix individus captifs. Afin de récupérer le calcium de coquillages, les perroquets s’aidaient de cailloux ou des noyaux de datte, qui, frottés contre la coquille en détachaient des fragments. Le besoin de calcium est particulièrement important en mars et avril, juste avant la période de reproduction. Mais si cet élément est crucial pour la confection des œufs, les chercheurs ont constaté avec étonnement que les usagers les plus  fréquents d’outils s’avéraient être… des mâles. Ce qui peut s’expliquer par le fait que durant la parade amoureuse, les mâles régurgitent souvent des aliments à leurs femelles. Restent à comprendre comment ce comportement d’utilisation d’outils a évolué chez cette espèce. Source : Biology Letters.