Les rois de la banquise appréhendent différemment le froid

©Biosphoto / Norbert Wu / Minden Pictures - Manchot d'Adélie & Manchot empereur

+ A A -

Disneynature

Aujourd’hui 12 décembre, l'Institut de Génomique de Pékin publie les résultats du séquençage du génome du manchot empereur et du manchot Adélie afin de mieux comprendre comment ils s’adaptent aux changements climatiques.

On découvre qu’ils sont apparus sur Terre, il y a 60 millions d’années. Ces 2 comparses n’ont pas réagi de façon similaire aux précédents changements climatiques: il y a 60 000 ans lors d’une période glaciaire, la population de  manchots Empereurs reste stable. Il y a quelques 150 000 années, lors d’une période de réchauffement climatique, c’est la population des manchots Adélie qui croit, celle des Empereurs diminue. Le Manchot Empereur pourrait ainsi être plus adapté aux conditions glaciaires et souffrir davantage du réchauffement global, appuyant l’importance des  efforts de conservation à fournir.

Source : AFP