Les secrets du bombardier

Pheropsophus jessoensis - Nature Production / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le bombardier, insecte de son état, ne peut fuir rapidement d’un battement d’ailes qu’il a enfermées sous des élytres protectrices. Aussi, le scarabée a développé une autre technique et projette ultra-rapidement un cocktail corrosif à 100 °C fin de déstabiliser l’adversaire. C’est à l’intérieur d’une glande abdominale, véritable usine de fabrication d’explosif que le mélange se concocte. Jusqu’à ce 2 mai, on ne savait pas comment il résistait à cette température. Une étude inspectant à l’aide de rayons X l’intérieur de l’abdomen montre qu’une valve s’ouvre et se ferme sous l’effet de la pression et que la nature pulsatile du jet permet au corps de refroidir entre deux salves. Un mécanisme qui pourrait servir à concevoir des bunkers et de nouveaux systèmes de propulsion. Source : Science

Massachusetts

VOIR SUR LA CARTE