Les super-pouvoirs de la jeune mante religieuse

Benjamin Barthelemy / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Les jeunes mantes religieuses débutent leur vie avec un handicap majeur : elles sont dépourvues d’ailes. Pourtant, ce sont déjà malgré tout de redoutables prédatrices. En effet, l’évolution les a dotées d’un super-pouvoir palliant l’absence de membranes alaires. Ce 8 mars, des recherches montrent qu’en moins de temps qu’un clignement de paupière, le jeune insecte est capable de bondir d’un point A à un point B, atterrissant à côté de sa proie après une vrille digne d’une figure de patinage artistique. En analysant ce tortillement couplé à l’ajustement du centre de gravité de l’insecte puis en comprenant les mécanismes neuronaux sous-jacents, les scientifiques espèrent contribuer à la fabrication de nano-robots volants.  Source : Current Biology