l’opossum à l’origine d’un antivenin universel ?

© Visuals Unlimited / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

On savait l'opossum de Virginie immunisé contre les morsures de serpents. De nouvelles études ont isolé la substance responsable, un peptide qui, injecté à des souris, a neutralisé le venin du redoutable crotale diamantin et de la vipère de Russell. Un premier pas vers un antivenin universel ? Selon l’OMS, 94 000 personnes meurent chaque année des suites d’une morsure de serpent. Or, les antivenins spécifiques à chaque espèce sont extrêmement onéreux à confectionner. Néanmoins, des experts attirent l’attention sur le fait que le venin est constitué d’une multitude de composants agissant sur différents organes et fonctions biologiques. Par ailleurs ce cocktail varie en fonction de l’âge et du sexe du serpent. Si le peptide a fonctionné en labo rien ne dit qu’il agira sur tous les crotales et vipères. Source : NatGeo