Mangouste, un service de nettoyage à domicile

Anup Shah / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Si la vision de certains oiseaux venant picorer des parasites sur le dos d’antilopes ou de girafes n’est pas rare, l’existence de véritables associations entre deux mammifères l’est beaucoup plus. Pourtant, c’est ce que viennent de mettre en lumière les scientifiques chez le phacochère et la mangouste rayée. Dans le parc de la reine Elisabeth, en Ouganda, les deux espèces ne se quittent guère et il est fréquent de voir les mangoustes monter sur le dos des phacochères pour les nettoyer de leurs parasites. Ce dernier n’hésite pas à s’allonger pour une séance d’épouillage prolongée. L’association n’est pas fortuite et la mangouste ne s’impose pas au contraire. Il est fréquent de voir le phacochère se diriger volontairement vers le petit mammifère comme pour quémander son service de nettoyage à domicile. Une telle association est connue en milieu sous-marins avec les stations de nettoyage où crevette et autres petits labbes viennent débarrasser requins et autres mérous de leurs parasites mais beaucoup plus rare chez les mammifères. Elle est d’autant plus étonnante que le phacochère n’est pas toujours aussi amical avec la mangouste et peut même la mettre à son menu. Les chercheurs expliquent ce comportement par la présence accrue d’humains dans le parc, ce qui éloigne les grands prédateurs et permettent aux autres animaux de prendre du bon temps sans aucune crainte. Il ne serait pas étonnant de découvrir d’autres associations inattendues dans le parc. Source : Suiform Soundings

Western Region

VOIR SUR LA CARTE