Pâques: Des œufs de poule aux œufs en chocolat

Œufs de Pâques peints, Macédoine - Sean Sprague / Still Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Depuis l’Antiquité, la tradition païenne voulait que l’on offre, à l'arrivée du printemps, des œufs de poule incarnant la vie et la renaissance. Puis, les chrétiens en ont fait le symbole de la résurrection, marquant la fin des privations du Carême. Petit à petit, les oeufs se décorent de couleur rouge, symbole du sang du Christ, puis de motifs divers. A partir de la renaissance et dans les cours royales, les vrais œufs font place à des œufs d’or, décorés de pierres précieuses. C’est en Russie au 19ème siècle que les plus exubérants furent fabriqués par le joaillier Fabergé pour les tsars Alexandre III et Nicolas II qui les offraient, chaque année pour Pâques, à leurs épouses respectives. Puis, au 18ème, on commença à offrir des coquilles d’œufs remplies de chocolat avant que les moules métalliques soient inventés.