Parade d’orchidées dans les prés

Orchis singe © Bruno Guenard / Biospho

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le soleil de la semaine passée a fait sortir les fleurs d’orchidées de leurs écrins feuillus. Sur les coteaux calcaires et dans les prés on peut aujourd’hui apercevoir des tâches roses violacées. Orchis pourpre, orchis pyramidal, orchis brûlé ou orchis tacheté, la diversité de ces fleurs est étonnante. Approchez et regardez de près leur forme : autour de trois sépale se déploient trois pétales dont le plus grand, tourné vers le bas, diffère de ses voisins. Souvent d’une autre couleur et rugueux voire poilu, il est essentiel dans le cycle de la plante. Il fait en effet office de piste d’atterrissage pour les plus précieux alliés de l’orchidée : les insectes pollinisateurs. Attirés par le nectar sucré, abeilles, bourdons et autres petits scarabées se posent dessus puis se glissent jusqu’au cœur de la fleur pour siroter quelques gouttes du liquide sucré. Mais en repartant, ils ne se doutent pas que la plante les a chargé de deux petites massues jaune d’or. Ces pollinies, venues se coller sur le dos de l’insecte alors qu’il se frayait un chemin dans le bar à nectar contiennent du pollen et en visitant une autre orchidée, elles seront déposées pour polliniser le pistil d’une autre orchidée. Le tour est joué, des fruits et graines pourront se former. Les orchidées sont une immense famille contenant plus de 35000 espèces et si la majorité sont tropicales en France métropolitaine, nous abritons pas moins de 160 de ces élégantes exubérantes.

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE