Pour changer de costume le papillon fait appel à ses gènes

© Christian Ziegler / Minden Pictures / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Deux papillons d’une même espèce n’ont pas toujours un habit d’écailles identique. C’est le cas des héliconius, des papillons d’Amérique tropicale ou de la phalène du bouleau. Chez ce dernier, nocturne, tout a basculé au 19ème siècle en pleine révolution industrielle. Alors qu’il se dissimulait parfaitement sur le tronc blanchâtre des bouleaux, ceux-ci, devenus noir de suie ne permettaient plus un camouflage efficace. Au fil du temps, les phalènes ont troqué leur costume immaculé contre une parure plus sombre tandis qu’à la campagne ils gardaient leur habit original. Une évolution rendue possible par un gène qui vient d’être identifié en ce début juin tant chez la phalène que chez l’héliconius.   Chez ce dernier, les mutations génétiques permettent au papillon d’imiter l’apparence de cousins tous toxiques pour mieux flouer les prédateurs et les éloigner. Que ce gène soit identique chez deux espèces est particulièrement intéressant et de futures études montreront probablement qu’il intervient chez d’autres papillons. Source : AFP & Nature