Pour être un vautour, il faut avoir de sacrées tripes !

© Biosphoto / Alain Mafart-Renodier - Chacals et Vautours sur carcasse de Koudou Pan d'Etosha

+ A A -

Disneynature

Aujourd’hui 26 novembre, une étude réalisée par des chercheurs danois et américains, publiée dans Nature Communication, nous apprend qu’il faut avoir de sacrées tripes pour être un vautour !

En effet ces rapaces  menacés se régalent de peaux, os, et entrailles remplis de microbes et bactéries  et ainsi ces charognards ailés jouent un rôle clef dans leur milieu car ils empêchent la propagation des maladies.

Et ce n’est pas le cœur qu’il faut avoir de bien accroché, mais un système digestif extraordinaire, comme en atteste l’étude. Parmi les 528 micro-organismes trouvés chez 26 vautours noirs et 24  urubus à tête rouge, seuls 76 ont survécu dans leurs intestins ! Leurs intestins se sont perfectionnés au fil des siècles permettant au prédateur de tuer la plupart des microbes qu'il avale et de survivre avec ceux qu'il conserve dans son système.

Source : AFP