Pourquoi les perroquets sont d’excellents imitateurs ?

Kéa (Nouvelle-Zélande) - Andrew Walmsley / Naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Perroquets et perruches excellent dans l’imitation de bruits et paroles humaines. Mais jusqu’à ce 27 juin, le siège cérébral de cette prouesse n’avait pas été identifié. C’est chose faite grâce à une équipe de l’université de Duke aux USA dans le cadre du projet Bird 10K visant à recenser le génome des 10 000 espèces d’oiseaux. La structure du cerveau des psittacidés diffère de celle d’autres oiseaux chanteurs: en plus d’avoir une région centrale contrôlant l’apprentissage vocal, ils en possèdent une seconde que les scientifiques ont nommé cercle externe. Cette zone existe chez l’un des plus anciens perroquet, le kéa, suggérant que cette aire neuronale aurait évolué il y a au moins 29 millions d’années. Son étude pourrait servir à mieux comprendre les bases neuronales du langage humain. Source : Plos One

North Carolina

VOIR SUR LA CARTE