Se reconnaître dans le miroir, ça s’apprend !

Macaque crabier face au miroir - Cyril Ruoso / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Jusqu’à ce 10 janvier, seuls les grands singes, les dauphins ou les éléphants appartenaient au club très fermé des espèces capables, comme Homo sapiens, de se reconnaître dans un miroir. Un signe de l’existence d’une conscience de soi. Les ‘petits’ singes en étaient exclus, eux qui, ne voyaient dans leur reflet que l’image d’un congénère, voire d’un rival. Une nouvelle étude montre que les macaques rhésus ne se reconnaissent peut-être pas spontanément mais qu’ils apprennent petit à petit à utiliser la surface spéculaire pour inspecter des zones de leur corps qui leur sont normalement inaccessibles. Un résultat qui montre que le cerveau des singes possède les compétences de reconnaissance, à la manière d’un disque dur, mais qu’il faut le bon logiciel pour qu’elles s’expriment. Source : Current Biology