Sursaut démographique chez les muriquis

Cyril Ruoso / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Les muriquis figurent au triste palmarès des espèces de primates les plus menacées de la planète. Chassés pour leur viande ou vendus comme animaux de compagnie pour les plus jeunes individus, leurs effectifs ont diminué de 80% en moins de 60 ans. Le muriqui du nord, l’une des deux espèces, vit dans la Mata Atlantica, une forêt tropicale sèche particulièrement abîmée, dont une partie a été rasée pour être convertie en terres agricoles. En 2005, la population de muriquis du nord comptait 855 individus dont 82 dans le parc national de Caparaó. Aujourd’hui, grâce  à un nouveau recensement, une nouvelle population vient d’y être découverte. La nouvelle est d’autant plus encourageante que le groupe semble être important et en bonne santé. Les experts ont dénombré 50 individus dont 7 juvéniles et 5 petits. Le problème pour ces primates réside aujourd’hui dans la fragmentation de leur habitat. Elle entraine une isolation de chaque groupe qui réduit voire empêche le brassage génétique pourtant essentiel à la survie de l’espèce sur le long terme. Source : Fauna & Flora International