Témoin de la nature : Petit roux pur sauvage

© Raphaël Dutartre

+ A A -

Raphaël Dutartre

En octobre, bien qu’il ne soit guère difficile de l’apercevoir lors qu’il a élu domicile dans les parcs urbains, approcher l’écureuil roux (Sciurus vulgaris) dans son milieu forestier naturel est une autre paire de manches ! Le photographier dans de bonnes conditions devient un véritable challenge tant l’animal est vif et méfiant.

C’est en lisière de tourbière que ce futé rongeur a été observé en compagnie d’un autre membre de son espèce. Il trottait sur un pin de belle taille et se laissa admirer le temps d’une courte pause. On comprend aisément sa crainte lorsqu’on sait qu’il est traqué par de nombreux rapaces mais aussi certains mustélidés comme la martre des pins, également très vive grimpeuse et pourtant à peine plus grande que lui.

Une croyance populaire tend à propager l’idée que l’animal hibernerait, mais il n’en est rien. L’hiver est une période rude qu’il prépare en ce moment et jusqu’aux premières neiges en collectant et stockant de la nourriture çà et là dans des caches ; les fruits secs et graines constituant l’essentiel de ses repas hivernaux. C’est probablement ce qu’il faisait lorsque qu’il pointa le museau face à l’objectif.

Notre partenaire

http://image-nature.net

Raphaël Dutartre

http://image-nature.net