Témoin de la nature : Trahi par son ombre

© Raphaël Dutartre

+ A A -

Raphaël Dutartre

La plaine est presque totalement dépourvue de neige cet hiver. Il faut aller chercher la précieuse poudre blanche à partir de 800 mètres. Au départ d’un col, je m’engage sur un sentier dont le calme ambiant est des plus prometteurs, bien que ce dernier ne laisse apparaître que peu de traces animales. La neige arrivant au genou, faire le moindre pas devient vite fatigant et l’on se dit qu’être né renard ou ongulé dans ce paysage, n’est pas de tout repos en la saison !

Cherchant à s’économiser, les cervidés peuvent demeurer des heures entières sous un mélèze, leur pelage brun se confondant avec les troncs dénudés. C’est un moment privilégié où il est possible de passer à proximité d’un individu qui ne bougera pas une oreille, pour peu qu’il n’ait pas été remarqué. Ce cerf élaphe ne dérogea pas à la règle : alors qu’il se reposait en fin d’après-midi, il fut trahi par son ombre, bien visible sur l’écorce…

Notre partenaire

http://image-nature.net

Raphaël Dutartre

http://image-nature.net