Un festin de kakis

Macaque du Japon festoyant de kakis - Nature Production / Naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Alors que toutes les feuilles ont quittées leurs branches pour revêtir le sol d’un tapis moelleux et que tous les fruits ont été récoltés ou grignotés par les animaux, il en est un qui brave cette fin d’automne. Il reste coûte que coûte agrippé à son arbre qu’il décore de grosses boules oranges à la manière d’un arbre de noël. Cet arbre, c’est le plaqueminier avec son fruit, le kaki. Originaire de Chine, il est particulièrement apprécié au Japon (on en dénombre plus de 800 variétés) ou en Corée et, durant tout l’hiver, vous pouvez voir des ribambelles de fruits mis à sécher sur le bord des fenêtres ou dans les granges. Ce délicieux fruit aux multiples variétés (astringentes ou non) n’arrive en France qu’au 19ème siècle et s’installe alors dans le bassin méditerranéen. Mais outre son intérêt pour nos palais, ce sont les oiseaux qui s’en délectent, alors que les denrées commencent à se faire rares. Savez-vous qu’en Corée du sud, on ne récolte pas les fruits au sommet des arbres afin de les offrir à la gente ailée !