Un festin de mûres

© David Kjaer / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Le délice tant attendu de cette fin d’été vient de parvenir à maturité. Merles, renards, lérots et autres muscardins se hâtent vers les haies et ronciers afin de se goberger de mûres si sucrées. De la famille des roses, cette plante sauvage particulièrement épineuse est un véritable garde-manger pour de nombreuses espèces. Ses feuilles sont consommées par diverses chenilles comme celles de l’ Œcophore nervurée et des chevreuils grands amateurs. Puis, la fin août venue tout un cortège d’oiseaux, de mammifères mais aussi d’insectes vient déguster les fruits et blaireau, renards ou oiseaux participent ensuite à la dispersion des graines en dispersant leurs fèces au gré de leurs pérégrinations. Si la plante est souvent considérée comme une mauvaise herbe, ses fruits sont néanmoins fort appréciés et transformés qui en confitures qui en liqueur ou encore en sorbet. Bonne dégustation !

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE