Un nouvel espoir pour le diable de Tasmanie

© Dave Watts / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

En quelques années, les populations de ce petit marsupial ont chuté de 80%. Vivant uniquement en Tasmanie après avoir disparu d’Australie au 18ème siècle, le carnivore est victime d’un cancer particulièrement contagieux qui ne laissait aucun espoir aux spécialistes quant à la survie de l’espèce. Heureusement, de nouvelles découvertes viennent d’apporter une immense lueur d’espoir quant à l’avenir du marsupial. Au sein de trois populations isolées, les chercheurs ont découvert des variations au sein du génome de l’animal rendant l’individu résistant à sa maladie. Cette adaptation, jusqu’à lors anecdotique semble se répandre rapidement au sein de ces trois populations laissant entrevoir aux chercheurs l’évolution d’une résistance globale de l’espèce à la maladie en moins de six générations. Peut-être est-ce enfin l’assurance que le diable de Tasmanie ne rejoindra pas la longue liste des espèces disparues aux côtés du dodo ou du thylacine. Source : nytimes.com