Une patrouille féminine au chevet des rhinos

Staffan Widstrand / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Un rhinocéros est tué toutes les 7 heures en Afrique pour alimenter le trafic de cornes vers l’Asie. Une corne, composée uniquement de kératine et qui se vend sur le marché noir plus cher que l’or. Pour lutter contre ce fléau qui décime l’espèce, l’Afrique du sud s’est doté d’une nouvelle arme : les black mambas. Le braconnage est aussi lié au fossé qui s’est creusé entre les villages très pauvres et les parcs tels le Kruger. Cette patrouille de 26 femmes non armées issues des communautés locales a aussi pour but de réconcilier les villages avec les parcs et réserves voisins. Les résultats sont pour l’instant encourageants, les mambas faisant également un grand travail de sensibilisation auprès de leur communauté afin que leurs futurs enfants puissent eux aussi, un jour, rencontrer un rhino sauvage. Source : The Guardian