Whenua Hou accueille les premiers pépiements de Ruth1

Ruth1 avalant son premier repas - © kakaporecovery.org.nz

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

La naissance ce 28 mars de Ruth1 porte le nombre de poussins kakapos éclos cette année à 35. Il reste encore 10 œufs fertiles qui devraient éclore ces jours prochains. L’année a été assez mouvementée du fait de pluies très abondantes et deux nids ont été inondés avec leur précieuse progéniture. Des conditions météorologiques qui peuvent paraitre tragiques étant donné le nombre restant de Kakapos (150), mais néanmoins habituelles dans les Fjordland, aire de répartition ancestrale des kakapos. Afin d’assurer un taux de survie maximal, l’équipe de scientifiques et de bénévoles a transféré une grande partie des œufs dans des couveuses. L’entreprise est périlleuse car il faut souvent plusieurs heures de marche pour rejoindre le centre de recherche depuis les sites de nidification des kakapos. Les oeufs sont alors délicatement enveloppés dans du coton et installés dans de petites boîtes souvent chauffées. Si autant d’œufs ont été transférés cette année, l’équipe voulait s’assurer qu’un nombre maximum de poussin survivrait et surtout que la plupart des femelles aurait un poussin à élever ces prochains mois. Une tâche essentielle pour assurer la survie à long terme de l’espèce. Source : kakaporecovery.org.nz

Les photos du phénomène

Oeuf de kakapo dans sa boîte de transport © kakaporecovery.org.nz