L’Amazonie, berceau de la biodiversité latino-américaine

Phylloméduse en forêt pluviale - Amazonie péruvienne © Emanuele Biggi / FLPA - Frank Lane Picture Agency / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

C'est est aujourd’hui la région terrestre la plus riche en espèces de la planète. En scrutant les gènes et les histoires passées de quantité d’espèces latino-américaines, des chercheurs ont tenté de reconstituer leurs mouvements et leurs origines. Il s’avère que la plupart d’entre elles ont leurs racines ancrées dans le vaste bassin amazonien, véritable creuset historique de la biodiversité.

Le plus intéressant réside probablement dans la grande mobilité et dispersion des espèces qui ont ainsi colonisé de nouveaux territoires. Si certaines ont disparu faute de pouvoir s’adapter, d’autres se sont acclimatées puis ont évolué jusqu’à se transformer pour devenir des espèces à part entière.

Cette étude de grande ampleur démontre l’importance cruciale des zones tropicales, forêts, savanes et déserts compris, dans les peuplements faunistiques et floristiques à l’échelle planétaire. Or, ces régions comptent parmi les plus touchées par les activités humaines. Déforestation, pollution ou urbanisation galopante grignotent ces milieux pourtant essentiels à l’équilibre générale de notre planète. Un argument supplémentaire pour faire tout notre possible pour les préserver.

Source : Proceedings of the National Academy of Sciences.