les forêts de l’hémisphère sud ont revêtu leur parure flamboyante

Los Glaciares, Patagonie Argentine - Oscar Diez / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Tandis que le printemps bat son plein en Europe, aux antipodes, les paysages se parent d’écarlate. C’est le cas en Argentine par exemple, où les forêts de hêtres de la terre de feu, appelés aussi lenga, ont changé de couleur et commencé à perdre leurs feuilles. C’est la diminution de la longueur du jour qui a donné le signal aux arbres. La chlorophylle, responsable de la couleur verte du feuillage, a cessé d’être produite et elle a laissé les autres pigments jaune et oranges, jusque là invisibles, s’exprimer. Quant aux vaisseaux où circule la sève et qui connectent la feuille à la branche et au reste de l’arbre, ils sont désormais fermés. Le moindre coup de vent casse ce lien désormais fragilisé et, dans quelques jours, quelques semaines tout au plus, ces feuillus seront nus.