L’histoire du jour : La bûche de noël

Philippe Giraud / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Autrefois, la bûche ne se dégustait pas mais provenait d’un arbre fruitier. Placée dans l’âtre de la cheminée et allumée au moment du solstice d’hiver lors des rites païens, puis le 24 décembre avec l’installation de la religion chrétienne en Europe, elle devait y brûler jusqu’à l’arrivée de la nouvelle année. Ce morceau de bois apportait la prospérité. Ses tisons et cendres, préservés jusqu’à l’année suivante ou saupoudrés dans les champs protégeaient la maison des colères de la foudre, soignaient diverses maladies et fertilisaient les champs. Certain attribuent l’origine du gâteau en forme de bûche au pâtissier Pierre Lacam en 1879, pour d’autres la bûche n’aurait été inventée qu’en 1945. Toujours est-il que cette tradition qui remonte au XIIème siècle a survécu quelque peu modifiée !

Baden-Württemberg

VOIR SUR LA CARTE