Le semis trompe-limace

Mélanie Petit

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Durant la moisson, de nombreuses et minuscules graines de colza ont été perdues en route et surtout dans les champs. Elles ont germé et leurs feuilles, parfois même leurs fleurs habillent en ce moment les terres récoltées. Aujourd’hui, nous finissons de semer le blé tendre d’hiver. Un semis que nous faisons directement dans les repousses de colza que nous ne détruisons pas par déchaumage, c’est-à-dire par le passage répété d’outils. Nous avons décidé de pratiquer cette agriculture de conservation afin de perturber le moins possible le sol et ses habitants. Araignées, carabes, staphylin et autres vers de terre y ont élu domicile. Mais il est un autre avantage, et non des moindres. Les jeunes feuilles de colza vont servir de leurre aux limaces qui les affectionnent. En leur apportant un repas sur mesure, les limaces vont ignorer le blé tout juste germé. Et, si nous semons tôt, c’est parce que plus le cycle du blé sera long plus le rendement final sera élevé.

Bourgogne Franche-Comté

VOIR SUR LA CARTE

Notre partenaire

Mélanie Petit