Des imprimantes 3D pour fabriquer des récifs artificiels au large du Cap d’Agde

Plongeur scaphandrier devant un micro récif artificiel expérimental © Mathieu Foulquié / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Les épaves sous-marines servent souvent d’abri et de nurserie pour de nombreuses espèces de poissons, de crustacées et de mollusques. Afin d’augmenter les offres de logements dans cet écosystème, la ville d’Agde va immerger d’ici peu 32 récifs artificiels créés à l’aide d’une imprimante 3D dans un béton le plus écologique possible.

Formés d’une succession de plissements et de cavités, ces structures d’un mètre carré ont d’ores et déjà été testées et attirent rapidement une microfaune importante. Ce projet va être accompagné de la création d’une réserve marine intégrale ainsi que d’un récif artificiel géant destiné à la plongée afin d’abaisser la pression du tourisme sub-aquatique sur la faune marine.

Source : France Bleu