En Méditerranée, sardines et anchois ne grandissent plus

Jean-Pierre Sylvestre / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

En ce 23 novembre, l’IFREMER s’interroge sur la disparition des sardines et anchois du golfe du Lion. Si 4 à 5000 tonnes étaient pêchées jusqu’en 2009, cette année, seuls 200 tonnes des petits poissons ont été capturés cette année par les chalutiers. Premier accusé, le thon rouge dont les quotas stricts de pêche ont fait remonter les effectifs. Mais le prédateur ne se nourrit que de sardines et anchois format miniature et délaisse les grosses qui nous intéressent. Est-ce un virus, une bactérie ? Ou la raréfaction du plancton, leur nourriture qui les empêcherait de grandir ? Car les petits anchois et sardines sont bien là mais pas les gros. En attendant, les pêcheurs se sont tournés vers des espèces de grand fond telles que les loups ou les daurades avec le risque de surexploiter et fragiliser les populations de ces poissons.  Source : AFP