L’US Navy décide de faire un peu moins de bruit dans les océans

Baleines à bosse - Yves Lefèvre / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Ce 19 septembre, les baleines et autres orques et dauphins peuvent enfin souffler. L’US Navy a décidé de limiter l’usage de sonars et certains explosifs durant ses entrainement dans le nord-Pacifique afin de limiter le bruit sous-marin. En effet, la pollution sonore a augmenté, depuis 50 ans jusqu’à noyer les sons d’origine naturelle et causant entre autres de nombreux échouages de baleines. Si les cétacés sont particulièrement affectés étant donné qu’ils dépendent du son pour l’essentiel de leurs activité (déplacements, chasse, communication…), les invertébrés tels que calmars, seiches ou poulpes, qui pourtant n’utilisent pas les sons et ne les entendent pas comme nous présentent des traumatismes acoustiques très importants perturbant leur orientation et leur alimentation. Cette décision est donc un grand pas pour la préservation de la faune sous-marine.