Miroir, Ô mon beau miroir

© WaterFrame - Agence / Tobias Friedrich / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

C’est un club très fermé. Seuls quelques rares animaux ont jusqu’à maintenant passé avec succès le test du miroir. Les grands singes, l’éléphant, l’orque, le dauphin et les corbeaux sont de ces heureux élus mais jusqu’à ce 2 avril qui aurait pu imaginer qu’un poisson puisse les rejoindre. Pourtant, les expériences menées en Floride sur deux raies manta laissent penser que ces imposants poissons pourraient bel et bien se reconnaître eux aussi dans le miroir. Ce test, instauré par le psychologue Gordon Gallup dans les années 1970 visaient à tenter de décrypter les réactions des animaux face à leur images spéculaires. S’ils venaient à se reconnaître celai signait l’existence pour le scientifique d’une véritable conscience de soi. Les grands singes utilisent d’ailleurs leur reflet pour inspecter des régions autrement inaccessibles de leur corps comme l’intérieur de leur bouche. Lorsqu’un miroir est placé dans l’aquarium des raies manta, celles-ci vont passer très fréquemment devant en relâchant des bulles d’air, signe de curiosité et de conscience de soi selon Csilla Ari qui a mené ces expériences. Par ailleurs, "les raies n'ont pas essayé d'interagir socialement avec la réflexion du miroir, confirmant qu'elles ne la prenaient pas pour une raie étrangère" a ajouté la chercheuse. Si d’autres études doivent être menées pour confirmer cette découverte, elle ne serait pas étonnante étant donné que la raie manta détient le record du plus gros cerveau au sein des poissons. Source : Sciences & Avenir