Réparer le corail grâce à des greffes

Etudes sur le blanchiment des coraux aux îles Glorieuses. Alexis Rosenfeld / Science Photo Library / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

C’est en cassant par erreur un petit morceau de corail en le transvasant d’un aquarium à un autre qu’un chercheur a découvert que le microfragment non seulement ne dépérissait pas mais se mettait à croître à vitesse grand V, comme pour retrouver sa taille d’origine. Depuis, dans ce laboratoire des Florida Keys, le corail pousse. Plusieurs centaines de ‘boutures’ ont déjà été greffés sur les colonies vivant dans l’océan non loin de là, avec succès. Si les raisons causant le blanchiment et la mort des récifs coralliens à travers le monde restent inconnues, ces greffes permettent de restaurer des morceaux d’écosystèmes en quelques années quand le corail met 20 à 30 ans dans la nature. Cette prouesse représente peut-être la meilleure chance de sauver les récifs coralliens.  Source : New York Times