A Tuvalu, au lieu de couler des atolls et ilots s’agrandissent

archipel de Tuvalu, Pacifique © Ashley Cooper / Robert Harding Picture Library / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

L’archipel de Tuvalu dans le Pacifique est depuis plusieurs années sous les feux des projecteurs du fait de sa disparition annoncée liée à l’élévation du niveau des mers engendré par le bouleversement climatique.

Après avoir passé au crible la dynamique de la géographie de l’archipel, des chercheurs viennent, dans la prestigieuse revue Nature de publier leurs conclusions. Tandis que le niveau de l’océan montait ici à un rythme deux fois plus important que la moyenne mondiale la surface terrestre globale de l’archipel s’est agrandie de 2,9%.

Contrairement à une certaine conception voyant dans ces atolls des terres statiques, leur géographie et géologie est mouvante. L’érosion liée à la hausse du niveau des mers n’est pas négligeable et visible dans de nombreuses parties de l’archipel, mais il semblerait qu’à Tuvalu, sur certaines îles, elle soit compensée par l’arrivée de sédiments durant les tempêtes notamment.

Le changement climatique reste néanmoins et plus que tout une menace majeure pour ces îles mais l’avenir à long terme peut désormais être repensé autrement qu’en terme d’émigration forcée des populations faute de terres émergées.
 
Source : Nature & AFP