La pluie tombe sur le désert australien

Un kangourou dans le désert australien

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Cette semaine, les premières goutte de pluie ont entonné leur doux concert sur le sol aride du désert australien. L’ocre et le jaune des herbes desséchées laisse petit à petit entrevoir une nouvelle couleur. Un vert tendre. Celui d’une végétation enfouie depuis de très long mois en dormance sous terre. Les premiers à se réjouir sont les kangourous roux qui vont pouvoir se délecter de ce délicieux repas bien juteux. Ce kangourou, le plus grand et lourd de tous les marsupiaux est un brouteur, qui, au plus fort de la période chaude, fait la sieste dans l’ombre des buissons pour ne sortir qu’au crépuscule. Parce qu’il consomme essentiellement des herbes et des plantes succulentes gorgées de liquide, il peut rester de longues périodes sans boire d’eau. Mais, maintenant que la pluie est arrivée sur le grand désert rouge et a nourri les rivières comme la Todd qui après un long silence s’est remise à chanter, les grands kangourous vont s’y abreuver. Il s’agit d’en profiter avant que le soleil cuisant ne retransforme ces vastes étendues colorées uniquement de rouge et jaune. Source : The Kangaroo sanctuary