La ceinture de sargasses ne cesse de s’étendre

Baliste cabri (Balistes capriscus) s'abritant sous un amas de sargasses, large de Palm Beach, Floride © Michael Patrick O'Neill / Photo Researchers / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Elles pèsent désormais 20 millions de tonnes et s’entendent depuis les côtes africaines jusqu’au golfe du Mexique, soit plus de 8900 kilomètres. Avant 2010, ces algues n’apparaissaient que rarement et se cantonnaient à la mer des Sargasses au large du golfe du Mexique mais depuis plusieurs années, cet immense ruban réapparait chaque année, plus imposant. Ces sargasses, en pleine période de reproduction s’échouent ensuite sur les plages avec une odeur nauséabonde. C’est la plus grande floraison de grandes algues jamais connue et enregistrée.

Si ce nouveau milieu offre un abri pour de nombreuses espèces marines et un support pour du corail, les algues bloquent aussi le rayonnement solaire et cela peut s’avérer fatal pour les animaux sous-marins dont le corail, les éponges et d’autres invertébrés.

Les raisons de ce phénomène sont encore mal connues. Il semblerait que ce soit notamment lié à un afflux de nutriments véhiculés par l’Amazone, liés à la déforestation et à l’usage d’engrais en agriculture intensive en Amérique du sud et notamment au Brésil où ils ont augmenté de 67% en 7 ans. 
 
Source : The Gardian.