Rapport du GIEC : Il est encore temps pour le climat !

coucher de soleil sur les smokey montains USA © Michael Turco / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Si dans le dernier rapport du Giec venant de paraître, le constat reste alarmant, apparaît néanmoins l’espoir, certes ténu, qu’il est encore temps de limiter le réchauffement global planétaire à 1,5°C par rapport aux températures de l’ère pré-industrielle.

Néanmoins, cet objectif ambitieux (et crucial) ne peut se réaliser qu’avec des transformations profondes et rapides de nos modes de fonctionnement particulièrement dans le domaine des énergies.

Avec +0,40°C au-dessus de la moyenne entre 1981 et 2010, le mois de septembre 2018 qui vient de s’écouler est le 7ème plus chaud des archives.

Canicules, fragilisation accrue des calottes polaires, ouragans et autres phénomènes météorologiques sont de plus en plus fréquents. Face à la mollesse, voire à l’inaction de nombreux gouvernements, les citoyens ont décidé de prendre les choses en main.

Partout, ils se mobilisent et rivalisent d’inventivité pour sensibiliser et agir en faveur du climat. A la marche pour le climat du mois dernier en France, se succèdent dans l’hexagone mais ailleurs dans le monde, de nombreux événement et initiatives.

Plus de bio dans les cantines, nettoyage de plages, forêts et autres sites naturels des trop nombreux débris plastiques, journée sans voiture sont quelques unes des initiatives lancées couplées à des actions citoyennes telles que la réduction de sa consommation énergétique, le soutien de familles menacées par le dérèglement climatique ou encore un coup de pouce donné aux chercheurs pour les aider à mesurer l’érosion de la biodiversité en participant au recensement d’espèces animales et végétales.

Chacun peut, selon ses envies et ses possibilités participer. Pour dénicher les idées et les évènements pour participer à votre tour, rendez-vous sur les sites cacommenceparmoi et  ilestencoretemps