Un nouveau venu dans la cartographie des nuages ?

Nuages de type altostratus undulatus asperatus © Laurent Laveder / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Vous ne l’avez peut-être encore jamais observé dans le ciel européen, pourtant, Undulatus asperatus orne parfois la voûte céleste, notamment au-dessus des vastes prairies nord-américaines et ne peut être confondu avec un autre nuage tant sa morphologie est particulière.

Son allure de vague, loin d’être paisible, annonce souvent les tempêtes bien qu’il se dissipe avant le déluge, comme dissolu par l’arrivée des premières gouttes de pluie.

Ces ondulations, qui dessinent un magnifique drapé mouvant au-dessus de nos têtes sont liées à des ondes générées par les variations de pression atmosphérique et les déplacements de masses d’air.

Pour certains spécialistes, c’est un nouveau nuage qui n’a pas encore été répertorié et qui aurait toute sa place aux côtes des cumulonimbus et autres stratocumulus. Si l’organisation météorologique mondiale ne reconnait comme tel, ce serait le premier nouveau nuage enregistré depuis 1951 !

Source : Weather.com