Oh, la belle bleue !

succise des prés © Wild Wonders of Europe / Widstrand / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

En ce quatorze juillet, à l’heure où les feux d’artifice illuminent le ciel, dans les prés, une élégante étincelle au milieu des graminées.

La succise des prés, appelée également mors du diable ressemble exhibe une inflorescence en sphère parfaite. Cette scabieuse, habillée de bleu, attire non seulement des syrphes tel l’éristale qui affectionnent tout particulièrement son nectar mais c’est également l’hôte principale de la chenille du damier si bien nommé de la succise ainsi que du sphynx bombyliforme dont la silhouette, butinant, ressemble à celle d’un colibri .

Poussant sur les prairies sèches, cette scabieuse affectionne les pâtures, les paysages de bocages mais aussi les landes à bruyères.

Ces plantes doivent leur nom de scabieuses à l’anglais ‘scabies’ signifiant la gale car elles étaient autrefois utilisées pour traiter cette maladie infectieuse de la peau. Tout l’été, ces petites inflorescences sphériques vont osciller au gré du vent, invitant les insectes à un délicieux repas sucré.