La fonte du pergélisol, une « bombe climatique »

© Biosphoto / Allan Scullard / Visual and Written

+ A A -

Disneynature

En ce 19 décembre, nous en apprenons plus sur un élément méconnu du réchauffement climatique, décrit par le GIEC. Le sous-sol gelé de l’Arctique et de la Sibérie, le pergélisol, subit une hausse importante de sa température et son réchauffement pourrait être une « bombe climatique ». Ces terres gelées enregistrent une hausse de leur température de +0,5°C à +2 °C, soit d’avantage que le reste de la planète. D’ici 2100 le pergélisol aura perdu 90% de sa surface. En plus de diminuer le territoire des ours polaires, la fonte du pergélisol libère une quantité importante de GES : on estime qu’il contient 1.700 milliards de tonnes de carbone, soit 2 fois plus que dans l'atmosphère. Les connaissances sur le sujet sont limitées et l'ONU n'intègre pas pour le moment ce phénomène dans ses modèles de prévisions.

Source : AFP

Sermersooq Municipality

VOIR SUR LA CARTE