la nuit des êta-Ascarides

© Juan-Carlos Muñoz / Biosphoto

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Cette nuit, si vous levez la tête au ciel, vous pourrez voir ce dernier traversé par un essaim d’étoiles filantes, les êta-Ascarides. Ce nom, elles le doivent à la constellation de l’Aquarius : le verseau, dont elles semblent provenir. Observé pour la première fois en l’an 401, cette pluie lumineuse ne fut décrite précisément pour la première fois qu’en 1870 par un certain G. Tupman et associé quelques années plus tard au passage de la comète de Halley. Ces météores, pleuvant à raison de 55 par heure, sont particulièrement véloces, filant à plus de 60 kilomètres par seconde. L’événement sera d’autant plus visible cette nuit que la lune sera aux abonnés absents. Il vous faudra néanmoins vous lever peu avant les premières lueurs de l’aube, vers 3h30 pour profiter au mieux de ce magnifique spectacle.

Provence-Alpes-Côte d'Azur

VOIR SUR LA CARTE