Mieux prévoir les inondations grâce aux satellites

Biosmotion / NASA

+ A A -

Disneynature

Des chercheurs de l’Université de Californie viennent de découvrir une nouvelle technique d’anticipation des inondations. En mixant des données satellites de la NASA et des relevées au sol, on apprend que les variations de la gravité terrestre peuvent indiquer la quantité d’humidité à la surface de la Terre. Elles permettraient aussi de calculer comment un bassin fluvial va réagir en cas de précipitations ou de fonte des neiges. Plus le sol est sec, plus il peut absorber et conserver l'eau. Mais s'il est déjà presque saturé, les précipitations vont très rapidement s'écouler vers le bassin fluvial et y faire monter le niveau d'eau. Source : AFP