Résorption du trou dans la couche d’ozone

© Felicity Lanchester / naturepl.com

+ A A -

Emmanuelle Grundmann

Identifié pour la première fois dans les années 1980 au-dessus de l’Antarctique, le trou dans la couche d’ozone se résorbe enfin. Crée par divers gaz (chlorofluocarbones ou CFC) présents dans notamment dans les bombes aérosols et les systèmes de climatisation et désormais interdites, cet appauvrissement de cette couche atmosphérique causait grande inquiétude. En effet, cette couche située de 20 à 40 km d’altitude a pour fonction d’absorber une grande partie du rayonnement ultraviolet, dangereux pour les êtres vivants. Une étude publiée cette semaine dans la revue Science montre grâce à des relevés effectués par des ballons météorologiques et des satellites que le trou a diminué de plus de 4 millions de km2.  Ce trou serait donc en voie de guérison grâce à l’interdiction des CFC et pourrait être totalement ‘guéri’ en 2050. Source : AFP